La préparation de votre CV

Le travail préparatoire

À première vue, écrire un CV n’est pas trop compliqué. La trame est connue, l’ordre des rubriques classique. De plus, les sites Internet d’entreprises, d’annonces en ligne (« job boards ») ou autre plateformes de mise en relation professionnelle, proposent fréquemment des CV sous forme de tableau ou fichier type à renseigner. Il suffirait donc de suivre les étapes en remplissant les cases. En une demi-heure, le travail est terminé ! Mais attention aux curriculum vite faits ! « Bâcler » la préparation et la réalisation d’un CV ne pardonne pas. Cela se voit au premier coup d’œil.

À y regarder de plus près, le candidat qui s’attelle à la tâche, se rend vite compte que les choses ne se présentent pas aussi facilement que prévu.

Car, même si la mise en forme est guidée, l’essentiel se situe – au-delà de la rédaction qui doit être soignée – dans le travail en amont sur la recherche et la sélection des informations qui vont constituer le corps du CV.

Avant même d’organiser et de présenter les moments clés de sa carrière, il faut « récupérer » la matière première de son parcours. Que dire et par quoi commencer ? Faut-il tout dire et tout détailler ? Les questions ne manquent pas !

La réponse est simple : procédez avec méthode et jetez-vous à l’eau. Et surtout, sachez que, même si les avis et conseils que vous pouvez solliciter auprès de tiers peuvent être utiles, vous devez rester maître de votre travail et réaliser un CV qui vous ressemble.

Conseil : œuvrez en bon architecte !

La démarche la plus simple consiste à mettre noir sur blanc toutes les idées, tous les éléments de votre carrière de façon chronologique et en essayant de ne rien omettre. Vous classerez et sélectionnerez ensuite.

En bon architecte, vous allez dresser le plan de votre campagne de recrutement de manière cohérente et efficace.

Vous allez logiquement commencer par faire un état des lieux de vos activités professionnelles et extraprofessionnelles. Poursuivez cette première étape par un bilan personnel, puis par un examen professionnel (bilan de vos réalisations professionnelles) qui vous permettront de dégager, au final, votre projet de carrière, et surtout de préciser un peu mieux le poste ou les postes qui vous intéresse(nt).

L’état des lieux

Commencez par noter toutes les données ayant trait à votre état civil, à votre formation, à votre expérience professionnelle, et à vos activités extraprofessionnelles. Faire cet état des lieux, c’est faire le récapitulatif le plus exhaustif possible des formations initiales et continues suivies, c’est décrire avec précision les réalisations effectuées, c’est enfin réaliser la synthèse des techniques professionnelles que vous maîtrisez.

Le bilan personnel

Bien se connaître, tel est le but de cet exercice. Pour y parvenir, vous allez devoir porter un double regard : sur votre façon de vivre (vos habitudes, votre mode de vie…) mais aussi, sur votre personnalité, sur votre caractère.

CV et vie privée

Comme nous l’avons déjà dit (cf. paragraphe : pas de fausse pudeur, ni d’autocensure), le CV s’arrête à la porte de l’intimité. Cependant, sa préparation nécessite un tour d’horizon de tous les éléments de votre vie privée susceptibles de donner des indications sur ce qui, à vos yeux, est prioritaire, essentiel comme par exemple votre situation familiale (marié(e) ou non, âge des enfants).

Ce bilan personnel doit vous obliger à préciser des considérations qui, à première vue, peuvent vous sembler anodines comme par exemple votre emploi du temps de la semaine ou vos habitudes de week-end. Ce sont pourtant des indications utiles car elles vont vous donner une vue assez précise de votre mode de vie et l’importance que vous attachez à telle ou telle activité.

Cela vous incitera, de fait, à ajuster votre objectif professionnel à votre mode de vie. Ainsi, il n’est raisonnablement pas possible de prétendre devenir steward dans une compagnie aérienne si l’on souhaite par ailleurs avoir une vie de famille active et une présence régulière à la maison.

En un mot, à défaut de rechercher une parfaite harmonie entre les désirs et les habitudes de la vie privée d’un côté, et les obligations et contraintes professionnelles de l’autre, il est impératif d’arriver à une certaine cohérence dans la définition du projet professionnel.

Les traits dominants de votre personnalité

Remplissez le questionnaire suivant. Vous devez cocher pour chaque critère, la case qui vous semble le mieux vous correspondre. Une recommandation : essayez de répondre le plus spontanément possible aux questions.

Sens de la communication

1 – Silencieux, ne s’exprime que très rarement

2 –  Bafouille, cherche ses mots et est très mal à l’aise quand il faut s’exprimer

3 –  Dit clairement ce qu’il(elle) a à dire, et uniquement quand il (elle) a quelque chose à dire

4 – Prend facilement la parole et s’exprime avec aisance

5 –  Monopolise la parole et s’exprime d’une manière claire et agréable

6 –  Monopolise la parole sans pour cela être clair et agréable

Tenue/Présentation

1 – Négligée, devrait vraiment faire des efforts

2 – Décontractée, mais nette

3 – Correcte, adaptée à la majorité des circonstances

4 – Soignée, franchement agréable à regarder

5 – Raffinée, très chic

Anxiété

1 – Très anxieux et très fragile, paraît tourmenté

2 – Inquiet et soucieux

3 – Maîtrise ses émotions, on ne peut pas les deviner

4 – Paraît serein la plupart du temps

5 – Absolument serein et équilibré

Esprit d’équipe

1 – Refuse de travailler en équipe

2 – S’incorpore difficilement dans un groupe

3 – Accepte le travail en groupe

4 –  Bon élément de groupe, participe en tenant compte des autres

5 – Catalyse et stimule les groupes

Sens de la hiérarchie

1 – Insubordonné et rebelle

2 – Obéit contre son gré

3 –  Obéit en apparence, mais s’arrange pour faire ce qu’il veut

4 – Docile

5 – Très respectueux

Indépendance

1 – Incapable de travailler seul

2 – A besoin d’être suivi de très près

3 – Aime agir seul à l’intérieur d’un cadre

4 – Travaille beaucoup mieux seul

5 – Adore travailler seul

Dévouement

1 – Très égocentrique

2 – Peu capable de faire abstraction de lui-même

3 – S’intéresse aux autres

4 – Assez généreux

5 – Toujours disponible pour autrui

Sérieux

1 – Aucune conscience professionnelle

2 – Léger et fantasque

3 – Assez solide

4 – Consciencieux

5 – Réalise un travail de haute qualité

Organisation

1 – Très médiocre

2 – Laisse à désirer

3 – Sait organiser si aidé

4 – Sait organiser si seul

5 – Esprit organisateur

Efficacité

1 – Très médiocre

2 – Rendement faible

3 – Fait bien son travail

4 – Rapide, avec bonne exécution

5 – Haut rendement

Esprit d’initiative

1 – N’aime que l’exécution

2 – Se laisse souvent dépasser

3 – A parfois besoin d’être poussé

4 – A de l’initiative dans sa sphère

5 – Saisit ou provoque l’occasion opportune

Sens de responsabilité

  • Inhibé

2 – Les rejette lorsqu’il peut

3 – Ne les recherche pas systématiquement

4 – Les accepte volontiers

5 – Les recherches

Émotivité

1 – Sensible à tous et à tout

2 – Réagit souvent aux événements

3 – Se contrôle assez bien

4 – Les événements ont rarement prise

5 – Toujours impassible

Maîtrise de soi

1 – Très facilement perturbé

2 – Souvent perturbé

3 – Parfois perturbé, même encadré

4 – Calme

5 – Maîtrise totale

Humeur

1 – Déprimé en permanence

2 – Lunatique

3 – D’humeur égale

4 – Plutôt gai, malgré les déboires

5 – Toujours plein d’entrain

Vivacité d’esprit

1 – Extrêmement lent

2 – Met longtemps à comprendre

3 – Saisit assez vite

4 – Assez rapide intellectuellement

5 – Précède souvent par la pensée

Souplesse intellectuelle

1 – Très rigide

2 – Manque de souplesse

3 – Écoute

4 – Peut changer d’avis

5 – S’adapte toujours

Synthèse (esprit de)

1 – Aucun esprit de synthèse

2 – Ne sait pas dominer les détails

3 – Fait des efforts pour appréhender les problèmes

4 – Parvient à une appréhension synthétique

5 – Appréhende d’emblée très synthétiquement

Analyse

1 – Hermétique à l’analyse

2 – Se perd dans les détails

3 – Comprend les problèmes mais les classe mal

4 – Hiérarchise bien les problèmes

5 – Va droit au problème principal

Bon sens

1 – Perdu dans les nuages

2 – Raisonneur abstrait

3 – Ne perd jamais de vue la réalité

4 – Raisonnant et raisonnable

5 – A toujours les pieds sur terre

Humour (sens de l’)

1 – Totalement dénué d’humour

2 – A peu le sens de l’humour

3 – Possède un certain sens de l’humour

4 – Plaisante volontiers sur lui-même

5 – Garde le sens de l’humour en toutes circonstances

Imagination

1 – Dénué d’imagination

2 – Imagination pauvre

3 – Imagination satisfaisante

4 – Assez créateur

5 – Forte imagination

 

Cet exercice vous a permis de saisir votre image au travers du regard des autres. En pointant ces traits de caractères – forces et faiblesses – vous allez pouvoir mieux vous présenter. Ces qualificatifs (volontaire, organisé, méthodique par exemple) donneront de la « couleur », et surtout, une « couleur » toute personnelle à votre résumé de carrière.

 

Le bilan professionnel

Une fois effectué ce bilan personnel, reprenez votre état des lieux de départ. Vous allez hiérarchiser, évaluer les différents éléments de votre parcours.

Il s’agit de souligner les éléments que vous jugez les plus significatifs et valorisants de votre carrière. Pour recenser toutes vos compétences professionnelles, livrez-vous à une auto-analyse honnête de vos points forts et de vos points faibles (cf. la liste des verbes ci-dessous « Vos réalisations marquantes ». Votre présentation gagnera en clarté et en efficacité. Vous donnerez ainsi au lecteur une image plus fidèle de votre progression de carrière.

Votre bilan professionnel va servir à :

  • Décrire en détails votre expérience vous permettra d’évaluer l’ampleur de vos réalisations.
  • Synthétiser les techniques professionnelles que vous maîtrisez.
  • Cibler les expériences susceptibles de susciter l’intérêt d’un nouvel employeur.
  • Cerner les plus et les moins de votre parcours.
  • Présenter de manière précise les réalisations accomplies à chaque étape de votre vie professionnelle.
  • Préparer les réponses à fournir lors des entretiens de recrutement.
  • Avoir un comportement professionnel illustré par un langage plus percutant et adapté.

Vos réalisations marquantes

Pour ce faire :

  • Commencez par cocher dans la liste ci-après les verbes qui vous correspondent le mieux.
  • Ensuite, par série d’éliminations successives, sélectionnez les 6 à 10 verbes qui correspondent à des réalisations professionnelles marquantes de ces 15 dernières années ou des 3 derniers postes que vous avez occupés.

acheter, acquérir, adapter, administrer, agir, améliorer, analyser, animer, anticiper, apprendre, approuver, arbitrer, assurer, augmenter, avancer, budgéter, calculer, cataloguer, chercher, choisir, commander, commercialiser, communiquer, comprendre, concevoir, conclure, concurrencer, conduire, confier, connaître, conseiller, conserver, consolider, construire, consulter, contracter, contraindre, contrôler, convaincre, coordonner, créer, décentraliser, décider, définir, déléguer, dessiner, déterminer, développer, dialoguer, diriger, distribuer, diversifier, dynamiser, recommander, recruter, rectifier, rédiger, redresser, réduire, reformer, rejeter, renforcer, renseigner, rentabiliser, réparer, résoudre, restructurer, réussir, réunir, réviser, sanctionner, sélectionner, signer, solliciter, souscrire, stocker, structurer, subir, suggérer, superviser, surveiller, synthétiser, systématiser, tester, traduire, transformer, transporter, trier, trouver, usiner, vendre.

Terminez ensuite ce travail préparatoire par la définition de votre projet professionnel.

Interrogez-vous sur le type de poste, le type d’entreprise, et les ambitions professionnelles que vous souhaitez atteindre. Vous aurez ainsi, une vue sur le long terme, le moyen terme et, bien évidemment et en premier lieu, sur le court terme, à savoir le prochain poste que vous souhaitez occuper.

Voilà, le plan de travail est défini, les étapes sont précisées. À vous de jouer ! Revenons, si vous voulez plus en détails sur ces différentes étapes.